Laurence Grenier, s’appuyant sur son expérience de «proustienne» et sur quelques témoignages glanés auprès d’autres comme elle, montre, à partir d’extraits du chef-d’œuvre de Marcel Proust,
À la recherche du temps perdu, les 7 leçons de vie qu’elle en tire, et offre au public, amateur de Proust ou pas, lecteur de Proust ou pas, ces simples recettes qui permettent de vivre une vie plus dense, une vie «multipliée».
Proust le « multiplicateur de vie », qui « permet la compréhension de soi-même et du monde », Proust, si profond dans l’« analyse des sentiments humains », n’a rien moins que changé sa vie, assure-t-elle.
La Recherche est l’histoire de la découverte d’une vocation, puisque, à la fin, le narrateur réalise que sa vie oisive sera le matériau de son œuvre d’art. « Et ça, ça me fait pleurer à chaque fois… C’est bête ».
– Pascale Krémer, Le Monde 10.04.12